6 - 8 novembre 2018
Paris - Porte de Versailles - Pavillon 1


Pour la première  fois sur Expoprotection : un plateau TV avec 8 conférences phares 100% prospective, une réelle interaction avec le public, des keynotes, des tables rondes et des démonstrations...



Nouveaux risques, nouveau droit et nouvelles responsabilités de l’entreprise de demain

Numérisation des activités de l’entreprise, accès possibles à toutes les données, connexion permanente des collaborateurs… Les nouveaux risques liés à l’économie numérique obligent les juristes à repenser le droit. Avec la robotisation, l’intelligence artificielle apprenante, la multiplication des objets connectés, le décryptage du génome, le boom des nano et biotechnologies. A l’heure du vote sur la loi numérique, l’évolution des risques annonce-t-elle déjà une deuxième révolution du droit ? 

Qui sera coupable si un collaborateur-robot provoque un accident ? L’employeur aura-t-il le droit de demander le décryptage du génome pour recruter et mesurer la santé de ses collaborateurs ? À partir de cas prospectifs, des avocats évoquent les pistes d’évolution du droit et des nouvelles responsabilités des entreprises. 

« Liberté, sécurité, responsabilité », nouvelle devise de l’entreprise de demain ?

Demain, l’entreprise sera libérée. La hiérarchie n’existera plus. Les salariés seront autonomes et maîtres de leurs organisations. Ils fixeront leurs objectifs et assumeront leurs responsabilités. Ils recruteront eux-mêmes leurs futurs collaborateurs…

Si ce mode de gouvernance augmente l’implication des collaborateurs, le bonheur au travail va-t-il pour autant devenir réalité ? La promesse de libération des employés dans ces nouvelles organisations est-elle réellement synonyme de progrès en matière de santé et de sécurité ?

Les métiers de demain de la sécurité et de la sûreté

La transformation digitale est un objectif stratégique pour les entreprises. Si cette révolution est porteuse de promesses, les contreparties en termes de sécurité et de sûreté sont nombreuses.

Pour assurer demain la sécurité de ces organisations transformées, de nouvelles expertises et compétences seront nécessaires. On créera des algorithmes prédictifs de criminalité,  il faudra déjouer les attaques massives de cybercriminels ou de biohackers, protéger les personnes portant des implants, identifier les dérives décisionnelles des intelligences artificielles, gérer des flottes de drones de surveillance, ou encore éviter le piratage de données génétiques… En outre, d’autres éléments de contexte auront changé : réglementation, coopération public-privé,…

Quels seront les métiers de demain de la sécurité ? Comment maîtriser les nouvelles menaces. Comment sensibiliser les collaborateurs à la gestion des risques et à l’identification des signaux faibles ? Quelles seront les missions ? Quelles compétences faudra-t-il acquérir ? 

Comment rendre plus sûre la ville intelligente de demain ?

L'espace urbain se mue en « smart city » en se connectant et en se dotant de réseaux intelligents. La ville connectée facilite la mobilité, améliore la qualité de vie et permet d’offrir de nouveaux services : stationnement ou éclairage intelligent, alertes sécurité ou pollution en temps réel, surveillance cardiaque des seniors… Mais en jouant la carte du tout connecté, la ville de demain devient aussi plus vulnérable. 

Demain pourra-t-on protéger les villes d’une prise de contrôle du système informatique des transports, de l’alimentation électrique d'un hôpital ou des dispositifs anti-incendie d'une école ? Quels sont les moyens de protéger la ville intelligente de ses futures fragilités ? 

Demain, le travail sera-t-il vraiment la santé ?

Demain, on travaillera en faisant du sport. La sieste sera obligatoire. A la cantine, les menus seront personnalisés. Les espaces de travail seront dépollués. Le stress sera traqué et supprimé. Les collaborateurs bénéficieront d’un suivi médical automatisé… Avec des collaborateurs heureux, créatifs et efficaces, l’absentéisme aura disparu. 

Cette vision du futur de l’entreprise est-elle réaliste et souhaitable ? Quelles seront les contreparties économiques de cet idéal ? Quels seront les atouts des entreprises ayant misé sur cette politique santé ? 

Les métiers de demain de la prévention des risques professionnels

Numérisation des activités, intégration d’intelligences artificielles et de robots, changement de l’organisation du travail transforment les métiers de la prévention des risques professionnels. En réduisant la pénibilité, en accroissant la coopération entre les travailleurs, en facilitant le contrôle et l’anticipation, les nouvelles technologies promettent de contribuer au mieux-être et à la qualité du travail. 

Mais en privilégiant les automatismes et les algorithmes, quelles seront les conséquences physiques et psychologiques sur les individus ? Et quelles seront les nouvelles compétences et les nouveaux outils des futurs professionnels de la prévention santé et sécurité au travail ?

Anticiper et prévenir l’émergence des délits du futur

Avec la numérisation et la mondialisation de l’économie, les pirates, solitaires ou organisés, se jouent des frontières et des protections. Ils investissent de nouveaux territoires et changent leurs tactiques au rythme des évolutions technologiques. Détournement de propriété intellectuelle, prise en otage de données, bombes bactériologiques, armes non détectables, drones tueurs, hacking d’implants corporels, piratage de données génétiques… 

Quels seront les futurs actes de malveillance ? Comment les prévenir ? Comment identifier les acteurs de ces nouveaux délits ? Comment les empêcher de mettre en péril votre activité ? 

Dessine-moi le (cyber) pompier de demain !

Demain, les pompiers auront des lances qui traversent le béton. Ils disposeront de drones éclaireurs et d’une géolocalisation des victimes. Exosquelettes ou robots les aideront à les porter.

Ils progresseront grâce aux informations transmises en 3D sur leurs visières. Le big data de la smart city leur permettra de prévenir les risques et de mieux planifier leurs interventions…